.
.

CARLOS GARDEL


Pouvions-nous ouvrir « Mémoire & Découverte » sans dédier notre première pensée à Carlos Gardel ? Son nom n’est-il pas celui qui vient sur toutes les lèvres, sourire en prime, lorsqu’on évoque le tango argentin ?

Carlos Gardel, de son vrai nom Charles Romuald Gardes, - douce surprise française et fierté argentine écorchée ! -, naquit à Toulouse le 11 décembre 1890. Sa mère, qui était non seulement de condition modeste mais également célibataire, fut probablement contrainte de quitter la ville. Elle décida d’émigrer et son choix se porta sur l’Argentine. Elle débarqua à Buenos Aires le 11 mars 1893, après avoir embarqué sur le bateau « San Pedro » dans le port de Bordeaux.

Après une enfance studieuse et sans histoire, Carlos Gardel croqua la jeunesse à pleines dents. Il devint chanteur. Un soir, dans un cabaret de Montevideo, il rencontre un poète, Pascal Contursi, qui interprète, fort mal au demeurant, un tango pour lequel il a écrit un texte. Gardel lui proposa de la chanter à sa place : le tango « Mi noche triste » était né et avec lui le tango-canción et l’idée que le tango pouvait être autre chose qu’une danse.

Ce fut le début de la gloire, et bientôt celui de mythe Gardel, à la suite de sa disparition tragique dans un accident d’avion sur l’aéroport de Medellin, en Colombie, le 24 juin 1935. Il avait 45 ans. 30 000 personnes attendirent son cercueil sur le port de Buenos Aires et plus d’un million suivirent son cortège funèbre.

La légende était née. Nous la célébrons encore.
.

Discographie :

Carlos Gardel a composé plusieurs tangos, dont « Mi noche triste », « Mi Buenos Aires querido », « Volver », ou « Por una cabeza »… Vous trouverez ces titres, et bien d’autres, dans les CD ci-dessous :

The best of Carlos Gardel (EMI)
38 chefs d’oeuvre (Fremeaux & associés)
Chansons de ses films (Music Memoria)

Quelques sites :

www.malevaje.com
totango.net/gardel.html
www.esquinacarlosgardel.com.ar/